Scumgrrrls N° 17 - Printemps / Spring 2010

Enfin, le dernier numéro du Scum Grrrls pour vous tenir compagnie tout au long des beaux jours. Le dossier -feminist baby boum et care- tente de relier le privé et le public, dans la lignée du principe féministe fondamental que le privé est politique. Bien entendu le féminisme ne peut se contenter de traiter de nos petits-chez-nous et de nos ’familles’ (aussi alternatives soient-elles !). Mais les définitions que nous donnons de la maternité, de la parentalité ou de la famille, et l’expérience que nous en faisons, façonnent le champ public et politique. C’est ce qui ressort des textes de ce dossier, d’une analyse des visions féministes de la maternité, de l’organisation du soin dans nos sociétés à des approches plus personnelles de notre choix d’avoir ou de ne pas avoir d’enfants ! Et pour celles qui s’en "tapent" de la maternité, lisez la critique de l’état actuel des féminismes, faites un tour féministe en Flandre, et comme toujours ne ratez pas les recommandations de films, de lecture ou de musique dans notre trousseau...

Nuit de noël en enfer

J’émerge à peine... dans les effluves d’alcool et les relents de saumon fumé, j’ouvre un oeil : 25 décembre 2009, 14h23. Dire que j’avais préparé mon coup est un doux euphémisme : une détermination digne d’une perverse psychotique, un plan machiavélique animé par un esprit vengeur, qui a marché bien au-delà de mes plus folles espérances...

Time to refocus

In this article I will attempt to link three present-day issues together to explain why the feminist movement today is in a crisis of vision. Over the years, the way we speak and the goals we try to reach have changed, and changes in the nature of capitalism and the rise of porn culture have also had a significant effect on the feminist movement.

Le féminisme est-il soluble dans la maternité ?

Tout a commencé par des discussions au sein du comité de rédaction du Scum Grrrls, discussions qui cherchaient à replacer la maternité, et parfois aussi notre maternité personnelle, dans un projet féministe. Nous nous sentions un peu à l’étroit dans ce que le féminisme avait fait de la question de la maternité.

Caring, part of a feminist political vision ?

The feminist ideas and positioning in relation to motherhood and caring for children are quite complex. Regardless of one’s positioning, it is clear that the analysis of the relationships between production and reproduction is a central one for most feminists. But the answers and political positioning have differed quite significantly, also over time and in different contexts.

Je n’ai jamais voulu d’enfant

Ne jamais en vouloir signifiait ne jamais en porter, ne jamais accoucher, ne jamais allaiter et tout cette sacro-sainte animalité qui me débectait. Il y avait surtout cette obsession de ne pas transmettre mes gènes, de stopper cette chaîne infernale d’une lignée destinée à s’éteindre, enfin.

Le fruit sec se déride

Trois minutes en 59 ans ! Durée totale de mon désir d’enfants. Autant dire : rien ! Que s’est-il passé ? Mon parcours est-il ‘typique’ ? C’est assez complexe, un mélange rationnel et irrationnel avec en toile de fond l’histoire de la deuxième moitié du 20ème siècle.

Je n’ai jamais voulu d’enfant

Ne jamais en vouloir signifiait ne jamais en porter, ne jamais accoucher, ne jamais allaiter et tout cette sacro-sainte animalité qui me débectait. Il y avait surtout cette obsession de ne pas transmettre mes gènes, de stopper cette chaîne infernale d’une lignée destinée à s’éteindre, enfin.

Enfants, pourquoi en avoir ?

From a feminist viewpoint, there are certainly good reasons to avoid motherhood. Avoiding motherhood means avoiding being trapped in a biological notion of what it means to be a mother, it makes you less likely to be discriminated at work, statistically you will have a better chance of enjoying an individual level of security and a decent old age pension.

Reactions to Lesbian Motherhood…

I did not know that I was going to have a child, and even less that I would be a lesbian mother. I was not sure that I wanted to be a parent. But…I knew that if I was going to be one, I was going to be a feminist one. Different elements of life, and a great deal of luck (I think now) has meant that I ended up being a parent two years ago, helped by technology, public Belgian hospital(ity) and social security system, and an anonymous sperm donor.

La Loi grelottante de l’adoption homosexuelle

by A. S

J’ai donc un enfant enfin, il s’agit d’un projet de 12 ans, truffé de pourquoi et de comment. Franchir les barrages de pensée d’une vie trop active, de l’illusion que comme la plupart de mes collègues gays la répétition des soirées alcoolisées entre copains me confèrerait bien-être et pouvoir de repousser le vieillissement…

In the Name of the Father

When going to law school in the 1990s, I was taught that directly discriminatory laws are a thing of the past. That is, since the 1970s European countries have made an effort to abolish legislation that is not sex neutral but that gives preference to one or the other sex. Well, it is easy to make law students believe fairy tales about well meaning legislators and law as a means for equality, but as I recently learnt, reality is quite a different matter ! (Note, of course reality has struck me a few more times between the 1990s and now…).

La procréation va mal ? Cherchez la femme

by V.S

On ne va pas le nier : d’un point de vue strictement médical la maternité au-delà de 35, voire 45 ans, pas de quoi s’enthousiasmer. Difficulté de conception, risque augmenté de malformations, nécessité de déployer des moyens sophistiqués avec tout ce qu’ils comportent comme risques...

Le livre de Badinter

Je n’ai pas lu Le conflit, la femme et la mère, dernier ouvrage écrit par Elisabteh Badinter, sorti trop tôt avant le bouclage de ce numéro, mais je l’ai écoutée lors de la journée que France Inter lui a consacrée et ai lu ce qu’en a dit la presse...

Lucky

‘What a lucky little boy,’ people have said to usabout our adopted son Solomon, now 2. They mean it warmly : ‘any child would be lucky to have you as parents.’ Of course, there’s another implication : that we’ve saved him from an ‘underprivileged’ world (African-American/poor) and brought him into ours, full of privilege (white/middle class). When people say this, I am brought up short.

’Good’ and ’Bad’ ways to make babies…

An attempt at mirroring the normative reactions/ narratives /hang-ups that seem to dominate in our society – the hierarchical view of which are ‘good’ ways to make babies, and which are less good.

La domination masculine

Impossible de ne pas mentionner ce film d’un réalisateur belge, Patric Jean, étant donnée la rareté du phénomène  ! Quoi, un homme et un féministe et un réalisateur de films ? Autant dire, un OVNI ! Avec ce titre il frappait fort. Cela promettait. Je me suis donc précipitée au cinéma à la première occasion.

La Flandre d’un autre oeil ?

Petit guide touristique des choses à faire et des groupes féministes et lesbiens à suivre en Flandre, pour participer à leurs activités ou leur chiper des idées !

Homosexualité pour les nuls

L’homosexualité est innée. Enfin, le débat est tranché  ! Et par un scientifique belge de surcroit … De quoi se rengorger de fierté, non ? Jacques Balthazar, de l’université de Liège l’affirme haut et fort dans un gros livre, « Biologie de l’homosexualité » : on naît homosexuel, on ne le devient pas, ni par choix, ni par éducation.

Le scum du moment

Scumgrrrls N°18 - Summer 2011

Voilà déjà 9 ans ( !) que nous avons commencé l’aventure des Scum Grrrls. Nous voulions créer le magazine qui nous manquait, celui que nous aurions voulu lire nous-mêmes, un magazine qui aurait un regard différent et résolument féministe. Nous voulions un ancrage en Belgique mais la liberté de parler de questions locales et globales, nous voulions faire rire, mais aussi traiter de sujets plus sérieux, (...) lire la suite de l'edito.

Le sommaire

  • Merci madame, journée de la jupe
    Par Nathalie Trussart
  • Il corpo delle donne
    par Valére Brixhe
  • Elles Tournent
    by Nadine Schmidt
  • Life Puzzle
    by Malin Björk
  • Craftivism
    by Nina Nijsten
  • Espace et femmes, espaces de femmes ?
    par Anne Smolar
  • Take back the night
    by Nina Nijsten
  • Au coin chéri !
    par Séverine Dusollier
  • Feminists living together collectively
    by Sari, Chris, Nina et Dani
  • Félicia
    par Juliette Boutillier
  • Désordre !
    par Virginie Jortay
  • Oude wijn is rechste zakken
    door Evie Embrechts
  • Ces empêcheuses de violer en rond...
    par Séverine Dusollier