Scumgrrrls N°12 - Automne / Fall 2007

Lors du dernier numéro nous vous proposions de faire un voyage en patriarchie. N’en êtes-vous pas revenues fort déprimées ? Une escapade touristique dans des structures sociales millénaires de domination des femmes par les hommes : victimisation ou réalisme ? Pourquoi ne pas poursuivre le périple vers plus d’optimisme, faire des femmes non des victimes mais des combattantes, des guerrières  ? A l’inverse du patriarcat, on pourrait alors parler de POUVOIR. Pouvoir qu’on prend, pour renverser la logique de sujétion. Et pouvoir que l’on a dans un système patriarcal et malgré lui. Ce numéro explore les mécaniques du POUVOIR exercé ou recherché par les femmes, ou dont, au contraire, elles ne savent que faire. De la capacité d’agir (agency) au coeur de chaque lutte féministe et de l’empowerment que le féminisme lui-même nous apporte. De quoi vous gonfler à bloc et vous donner des envies de révolution !

Scène de ménage européenne ?

by A-L. B

Depuis 2001, l’Europe organise tous les deux ans une enquête sociale 1 dans l’ensemble de l’Europe 2. Parmi les questions posées dans l’édition 2004, beaucoup portent sur les droits des femmes et des homosexuels... Voilà un aperçu des bons et moins bons côtés de nos voisins.

Fées du logis ou domestiques modernes ?

Ne plus penser aux corvées ménagères pendant des mois et des mois. Ne plus nettoyer, ne plus faire les courses, ne plus préparer vos repas, ne plus repasser... Bref, vivre comme un prince pendant six mois.

Power - Pouvoir

When we started thinking about the main theme – pouvoir - for this issue of Scum grrrls magazine, our discussions and thinking were embedded in French language. The French word ‘POUVOIR’ inhabiting the meanings of both ‘power’ and ‘being able to’, ‘can’ – also touching the issues of permission, probability and capacity.

Une fois le droit acquis, qu’en est-il de la légitilité

Je suis née fille. On ne m’a pas éliminée à la naissance. On ne m’a pas bandé les pieds. On m’a mise à l’école gardienne mixte. Je n’ai pas été la mère de mes frères et soeurs. J’ai fait l’école primaire à l’école communale. On ne m’a pas excisée. Je n’ai pas dû me couvrir la tête, le corps ou les pieds, je n’ai pas dû marcher 10 mètres derrière les hommes.

Power Empowerment

Where does one start when having to write an article featuring the keywords « Power » and « Empowerment  » ?

Lacking inspiration I decided to begin by looking up the meaning of both words in my dictionary [1].

Dossier : Contester le pouvoir

De la désobéissance civile à la lutte armée lorsque les femmes décident de contester un pouvoir discriminant ou oppressant, elles le font souvent en ayant recours à des stratégies qui sont en elles-mêmes des modes de contestation du pouvoir. En quelque sorte, les fins et les moyens se confondent. Les mouvements féministes ou les femmes militantes dans d’autres mouvements de libération ont régulièrement appliqué le théorie de la désobéissance civile développée par Henry Thoreau. La désobéissance civile implique un redus actif et non-violent d’obéir aux lois et demandes d’un gouvernement ou du pouvoir occupant : la violation d’une loi injuste d’un état injuste constitue le moyen de révéler cette injustice pour arriver à sa suppression.

Thoreau notamment avait refusé de payer ses impôts pour protester contre l’esclavage. LA violation de la loi peut parfois prendre des tournures plus violentes lorsque la contestation du pouvoir prend la voie du terrorisme ou de la lutte armée, dont le point commun est de dire NON au pouvoir, sont des voies explorées par les femmes et les féministes sur tous les fronts : lutte contre l’esclavage, contre le colonialisme, contre l’occupation, contre la guerre, pour les droits civiques ou sociaux, ou les droits des femmes. En voici quelques exemples au cours de l’Histoire.

Maternité et pouvoir

by A-L. B

Le pouvoir que les femmes ont de "faire" des enfants, en tout cas de les porter, est, parait-il LA différence entre femmes et hommes qui justifie toutes les autres, et qui justifie que les hommes contrôle les femmes.

Quand les femmes s’exposent aux sanctions

by A-L. B

Le pouvoir est traditionnellement associé à des caractéristiques masculines, à la fois au niveau physique (une voix grave, et qui porte loin, une certaine force), et au niveau des traits de caractère (la capacité à décider, à trancher, le charisme, l’autorité). Les qualités d’un homme de pouvoir sont vues comme liées à sa masculinité, à sa virilité et, à l’inverse, un homme faible, sans pouvoir, sera considéré comme efféminé.

Us : Feminists face the power of Religion

by Toni

Outwardly the USA is a secular state while in reality it is a haven for fundamentalist power groups which have more in common with their alleged Muslim extremist opponents than they have differences. And both exclude women both from power and influence, including the right to control their bodies, choose their sexual practices, and define their spirituality.

Terrorisme Femmes et répression

by La Peg

Quelle est la limite entre la désobéissance civile et la lutte armée ou le terrorisme ? Qui est terroriste, qui ne l’est pas ? Quid du terrorisme d’Etat ? Dans un cadre démocratique, jusqu’où peut aller la contestation  ? Vastes questions auxquelles nous ne répondrons pas ici, mais qu’il faut avoir en tête avant d’évoquer le parcours des femmes qui se sont engagées dans les groupes de lutte armée des années 70 et 80, lors de ce qu’on a appelé en Europe les années de plomb. Un des objectifs de ces mouvements était de révéler le caractère répressif de L’Etat afin de faire émerger un contre pouvoir.

De grote oversteek oftewel The Battle of the sexes

Televisieprogramma’s over de verschillen tussen mannen en vrouwen zijn er veel. Goede televisieprogramma’s over de verschillen tussen mannen en vrouwen zijn er te weinig. In een Vlaams weekblad las ik over een nieuwe reeks, genaamd “De grote oversteek”.

Le scum du moment

Scumgrrrls N°18 - Summer 2011

Voilà déjà 9 ans ( !) que nous avons commencé l’aventure des Scum Grrrls. Nous voulions créer le magazine qui nous manquait, celui que nous aurions voulu lire nous-mêmes, un magazine qui aurait un regard différent et résolument féministe. Nous voulions un ancrage en Belgique mais la liberté de parler de questions locales et globales, nous voulions faire rire, mais aussi traiter de sujets plus sérieux, (...) lire la suite de l'edito.

Le sommaire

  • Merci madame, journée de la jupe
    Par Nathalie Trussart
  • Il corpo delle donne
    par Valére Brixhe
  • Elles Tournent
    by Nadine Schmidt
  • Life Puzzle
    by Malin Björk
  • Craftivism
    by Nina Nijsten
  • Espace et femmes, espaces de femmes ?
    par Anne Smolar
  • Take back the night
    by Nina Nijsten
  • Au coin chéri !
    par Séverine Dusollier
  • Feminists living together collectively
    by Sari, Chris, Nina et Dani
  • Félicia
    par Juliette Boutillier
  • Désordre !
    par Virginie Jortay
  • Oude wijn is rechste zakken
    door Evie Embrechts
  • Ces empêcheuses de violer en rond...
    par Séverine Dusollier