Scumgrrrls N° 9 - Printemps / Spring 2006

A l’honneur dans ce 9ème numéro du Scum grrrls, le ’corps’ comme moyen de nous exprimer. Ce thème fut choisi en partie suite aux discussions que nous avons eues entre féministes de différentes générations lors de nos réunions de rédaction. Chaque nouvelle génération doit-elle vraiment ressasser les "mêmes vieux" points de vue féministes de la génération précédente – "nos corps, nous-mêmes", "les idéaux de beauté tuent", ... – comme si rien n’avait changé ? Et d’ailleurs, pourquoi les féministes post-années 70 ne fontelles plus de réunions collectives d’exploration de nos corps ? Nous avions envie d’imaginer nos réalités corporelles sexuées plus souplement, d’imaginer les corps hybrides, les entre-deux, et le corps audelà du genre ! Ce qui a donné lieu à des contributions très différentes selon les personnes ! Les articles de ce numéro traitent des psycho- réalités de nos corps, des corps hybrides, des pieds, des déplacements du corps, des muscles, du contrôle du corps, du corps ménopausé... D’autres thèmes et réalités du corps sont bien sûr encore absentes de notre dossier mais nos colonnes vous sont ouvertes pour réagir sur d’autres thèmes ! Entretemps, chères lectrices et lecteurs, à vous de penser votre corps, de la tête aux pieds ! Ou même audelà  ? En bonus, un focus sur les programmes radio féministes, une analyse de la présence des femmes dans l’enseignement supérieur, pépé en voyage intergalactique, ainsi qu’une lettre de Sarah Schulman de New York, et bien plus encore ! Bref tout pour passer un été excitant !

Il faut être complètement givré de la tête pour continuer de nier les droits des femmes

Pour Meriem Belaala, travailler pour les droits des femmes comprend surtout des activités concrètes de terrain – de tous les jours et presque 24h/24 ! Dans cette interview, elle nous fait part de ses analyses, de ses perspectives, et des enjeux des droits des femmes en Algérie.

Sexy, Sweating, Smelling

Non, ceci n’est pas une scène de Q… mais de sports ! Les sports m’ont permis un autre rapport à mon corps, de l’aimer, follement, d’être complètement avec mon corps, de sentir sa force. Je crois d’ailleurs que ça m’a sauvée de divers comportements psycho-physico… Dans le sport on peut se sentir pleinement « corps », sans que ça soit forcément lié à la sexualité, ce qui est particulièrement appréciable quand on atteint l’âge fatidique de la préadolescence… Par la suite, à l’adolescence donc, le sport était une porte de secours, une possibilité de regarder mon corps autrement qu’avec les paramètres de désirabilité - selon les idéaux dominants of course (j’avoue que maintenant par contre, je trouve presque toutes les sportives sexy… !)

The illusive Freedom of Covering up

It seems as if we have come quite a long way to break out and beyond absolute and essentialist notions of our bodies – away from perceiving our bodies as constituting a fixed and biologically chained reality. Judith Butler, Donna Haraway, and many others have been pioneers in opening spaces to think about embodiment and gender in totally new ways. Spaces to imagine our gendered bodily realities more fluently, imagining the hybrid bodies, the in-betweens, and the bodies beyond gender ? At the same time most persons do live and navigate in a bodily reality – and rather than rejecting the ‘body’, one of the most exciting projects might be to explore how we are embodied as subjects, as beings… Our experience of our body being embedded in layers of social, political, economic, and cultural contexts – time and place. Acknowledging that the relationship to our embodiment is different, changing through time and place for most us…not a fixed reality that should dictate how we are in the world...

Le corps ou comment s’en débarrasser

by The NL

L’enterrer dans une forêt, un jardin, sous un tas de fumier Le dissimuler dans un bâtiment en ruine ou en travaux, une cave ou un garage Essayer de le brûler dans la chaudière, ou bien de le dissoudre dans un bain d’acide Le manger Le jeter dans un fleuve Voire le laisser dans une malle, au milieu du salon, sous les yeux des invités

Le corps des femmes au cinéma

by A. S

Corps « pour » ou « à » vendre, corps à battre, corps réceptacle, corps vaisseau, corps alibi, corps tronçonné, corps fantasme stéréotypé, le cinéma n’en peut plus de véhiculer des images de corps de femmes…ou plutôt de femmes de corps.

Seules quelques femmes réalisatrices (et encore moins d’hommes) résistent …Parler du corps pour une femme paraît essentiel ; pour une cinéaste, cette réppropriation tiendrait-elle de la survie, de la nécessité ?

Voici quelques catégories de discours sur le corps traversant des films qui ont pour sujet ou qui évoquent le corps des femmes (liste absolument non-exhaustive).

Petit arrêt sur le "Grandes Méchantes Ménopauses" ou comment s’éclater en étant ménopausée.

Entre le dernier bouton acnéique de la puberté et la première bouffée de chaleur de la ménopause, il y a bien sûr un certain répit de deux dizaines d’années que chacune d’entre nous occupe comme elle le peut à dompter ou à apprivoiser son corps. Mais pour la génération soixante-huitarde, ces deux moments de changement physique ont pris l’allure d’un véritable champ d’expérimentation !

Feet

I love my feet. They carry me wherever I want to go. The more they walk, the more beautiful they get. In popular imagery you don’t see feet too often. Ads hardly ever show the feet of the models, unless the ads are about shoes, and then they show just that : shoes.

A sauna of One’Own, the cas of the Finnish Sauna

I have always been convinced that people need to be naked – that we become better persons if we have the opportunity to run around naked once in a while.

Being Pregnant or seeing your belly button turning inside out

Women are frequently, if not constantly, reminded of their bodies and what they SHOULD look like . Images that often have little to do with the way our bodies ACTUALLY look like ! And there is very little that prepares us for the transformations and ways of your body if or when being pregnant – when one has to face the reality of what our bodies are capable of and what they actually (also) can look like !

Les régimes ? Mais bien sûr !

[fr] Je n’ai pas peur de le dire, je suis complètement pour les régimes et me voilà donc prête à entamer leur défense. Et s’il en est des qui osent associer le fait de faire un régime à la lecture des magazines abscons qui dénaturent la valeur même de l’action… et bien, tant pis !

Le corps transsexuel et la loi

Du changement de sexe au changement d’identité légale En mars 2004, une proposition de loi a été déposée au Parlement belge pour faciliter le changement d’identité des personnes transsexuelles. L’Union européenne réclame depuis longtemps que les pays membres facilitent le changement de prénom des personnes qui ont effectué un changement de sexe et la Belgique a pris un peu de retard dans ce domaine.

Our Bodies Ourselves

Si on veut réfléchir à notre santé physique et mentale d’un point de vue féministe (garanti 100 % feminist energy) impossible d’ignorer cette somme de réflexions sur nos corps, concocté par un collectif de femmes à Boston au début des années 70 et qui n’a cessé de s’enrichir de nouveaux apports. Ce livre est à présent traduit en 19 langues !

The slow return of Pubic Hair, a Winter-Look or a Revolution ?

Since some years the “natural look” seems to be banned when it comes to women’s sex – especially pubic hairs.

Post-Ménopause, expo de Rosemarie Trockel

Lors d’un saut de puce low-cost à Cologne (mangé au café-resto de femmes Gezeiten), que vois-je : POST-MENOPAUSE, expo de Rosemarie Trockel à Cologne. Ah, ah, me dis-je, une collègue ! Qu’apportera-t-elle à ma réflexion sur la ménopause ? Ma curiosité me fait découvrir l’oeuvre d’une artiste colonaise de 53 ans, très connue dans le monde de l’art contemporain.

Nos amies féministes sur les ondes

Sapho’l dire -Des féministes sur une fréquence bruxelloise

Chaque mercredi soir, l’équipe de Sapho’l dire émet un programme radio de 2 heures, qui inclut une revue de presse et des commentaires sur les événements de la semaine, d’un point de vue féministe. En plus, chaque semaine, il y a un dossier thématique : par exemple sur les auteures de science fiction ou le féminisme afro.

Les prétendus dangers de la féminisation de l’enseignement

Ce 8 mars 2006, journée internationale des Femmes, avec quelques autres chercheuses et étudiantes de l’Université Européenne de Florence, nous avions organisé un débat sur la place des femmes dans cette institution et plus généralement dans les universités. Les chiffres parlaient (une fois de plus) d’eux-mêmes : 20% seulement des postes de professeurs y sont occupés par des femmes, avec des chutes à 0% en faculté d’économie ; tous les postes prestigieux de direction de l’université ou des départements sont occupés par des hommes, alors que seul un secrétaire sur 20 est de genre masculin. Toujours la même rengaine.

Letter from an expatriate Feminist

by Toni

Europeans know about the damage Bush has done to world peace and the environment, but his impact on Americans doesn’t get much coverage at home or abroad. Before Bush, US voters elected Bill Clinton who took action on women’s issues. When the Right attacked him for his personal stupidity, feminists argued that his sex life was his own, and that his enemies were determined to prevent social change. Clinton had appointed more women and people of color to the courts and public positions than all his predecessors combined ! The attacks on him came from well-funded racists and evangelicals (the conspiracy that Hilary Clinton was then smart enough to publicize). But the media helped to set the stage for an intense backlash led by the neoconservatives. They are now attacking not only Iraq but the American poor as well.

Resistance, not Flowers

In issue no3 of Scum grrrls magazine, we published a short historical introduction to the International women’s day, recalling its feminist origins and how the women’s movements across the globe have mobilised for everything from voting rights to abortion rights in joint efforts during this day.

Pépé reportère de l’espace - 2

by A. S

Résumé de l’épisode 6074577 : la PéPé (petite princesse) et sa fibre rebelle, après avoir fait rien que des bêtises à draguer les filles toute la semaine (6 tonneaux, 4 bides, 3 rateaux et 5 tentatives pas fraîches), s’apprête à regagner ses pénates…Son fusil intergalactique dans sa gaine de cuir liquide et ses fulguroboots au placard. Un certain vague à l’âme s’empare d’elle tandis qu’elle songe à toutes les jolies créatures qui peuplent les étendues galactiques qu’il lui reste encore à explorer.

Le scum du moment

Scumgrrrls N°18 - Summer 2011

Voilà déjà 9 ans ( !) que nous avons commencé l’aventure des Scum Grrrls. Nous voulions créer le magazine qui nous manquait, celui que nous aurions voulu lire nous-mêmes, un magazine qui aurait un regard différent et résolument féministe. Nous voulions un ancrage en Belgique mais la liberté de parler de questions locales et globales, nous voulions faire rire, mais aussi traiter de sujets plus sérieux, (...) lire la suite de l'edito.

Le sommaire

  • Merci madame, journée de la jupe
    Par Nathalie Trussart
  • Il corpo delle donne
    par Valére Brixhe
  • Elles Tournent
    by Nadine Schmidt
  • Life Puzzle
    by Malin Björk
  • Craftivism
    by Nina Nijsten
  • Espace et femmes, espaces de femmes ?
    par Anne Smolar
  • Take back the night
    by Nina Nijsten
  • Au coin chéri !
    par Séverine Dusollier
  • Feminists living together collectively
    by Sari, Chris, Nina et Dani
  • Félicia
    par Juliette Boutillier
  • Désordre !
    par Virginie Jortay
  • Oude wijn is rechste zakken
    door Evie Embrechts
  • Ces empêcheuses de violer en rond...
    par Séverine Dusollier