Scumgrrrls N° 6 - Automne / Fall 2004

Et si on se levait le matin et que le monde ne soit plus un terrain de jeu réservé aux hommes ? … qu’il soit possible de juger de la compétence d’un futur président des Etats-Unis autrement que sur son livret militaire ? … que le corps des femmes ne soit plus livré aux diktats du regard masculin, du fantasme au bistouri ? … que nombreuses femmes assistent à des concerts rock, créent des bandes dessinées, jouent à des jeux vidéos non sexistes ? … que les femmes aient bien 2 jambes et ne portent pas toujours une jupe, contrairement à ce qu’affichent les logos des toilettes ? … que l’on montre autre chose de la libération de 1944 que des photo s pleines de soldats, des résistants hommes qui se laissent embrasser par des femmes ? … qu’en temps de guerre, en Irak ou a i lleurs, la femme ne soit plus ni victime ni arme ? … que les femmes, en Afghanistan et ailleurs, jouissent de tous leurs droits, du vote à l’avortement ? Que penseriez-vous d’un tel monde ? Ce 6è me numéro du Scum Grrrls vous en donne un avant-goût, de Bruxelles à Kabul où se trouve notre envoyée spéciale, de Montréal à Paris où vous êtes de plus en plus nombreuses à nous lire. Bienvenue dans notre projet d’un espace féministe, d’un temps féministe que l’on souhaite joyeux et contagieux !

Peeing like a lady... and other toilet issues

One of the unavoidable subjects concerning toilets is of course the different signs used for public toilets to direct women bodies and men’s bodies into their respective and separate toilets – preferably into the right one. Whereas everyone knows that women do not wear skirts much more often than men (well a little more often maybe…), the toilet signalisation remains overwhelmingly geared towards using the skirt as an imaginary divider of women and men into two distinct categories. While the men’s sign clearly has something ‘universal’ about him (like legs and arms for example), women can often be called into their toilet by a figure without arms, with only one leg sticking out from the skirt, and something that is probably supposed to be a waist, but that more gives the impression that the figure will split in two parts.

Feminist art action in Toilets

Sara S’Jegers took on toilets in one of her projects – working with and transforming the classic toilet signalisation - placing feminist subversive stickers of words-images in public toilets. The project, called ‘Gender fact files f/m – m/f’, has also had a life outside the toilet settings, being exhibited in several locations in Belgium. Through word-images the project expresses different feminist ideas and possibilities about gender and language. The Scum Grrrls Toilet team (ScumTt) met up with her for a chat…

Makeover Television and the Cinderella Myth

The past couple of years have seen a marked increase in what has become known as lifestyle television. A significant strand of lifestyle programming has been the m a ke over format that advocates a transformation of home, garden, manner, clothes and facial/bodily features. Gareth Palmer has pointed out that the simplification of life as merely a question of lifestyle fits perf ectlyinan enterprise culture which envisages the self as a project. Furthermore, class disguised as “taste” is very much on the ideological agenda of lifestyle television : Such television is possible because it is now widely agr e e d and understood that ‘appearance’ is everything…The indivi - duals/victims endure suffering because the eventual benefits are substantial. They look better and in the process believe themselves to have become ‘better or at least happier with themselves’…

Les femmes comme armes de guerre

Nous avons tous et toutes vu ces photos, cette femme soldat, la cigarette au bec, pointant du doigt d’un air moqueur les parties génitales d’un prisonnier irakien nu, la tête recouverte d’un sac, ou tenant en laisse un autre prisonnier, nu lui aussi. Elles ont fait le tour du monde, éclipsant presque les milliers d’autres photographies et documents témoignant des tortures qui ont eu lieu à la prison d’Abu Ghraïb à Bagdad. L’ensemble de ces photos est révoltant et révèle la vraie nature de la guerre que les Etats-Unis livrent en Irak ; elles laissent aussi imaginer les atrocités qui se déroulent dans une autre prison soumise à un état de guerre hors de toute loi, ce lle de Guantanamo. Alors pourquoi ce s deux photos, plus que toutes les autres, ont-elles fait la une des journaux, des télévisions et des sites web ? Pourquoi ont-elles suscité te llement la curiosité des médias, voire leur acharnement ? D’autres soldats, hommes, sont également poursuivis devant les tribunaux américains pour ces actes de to rture, mais on en parle peu préférant s’attacher à Lynndie England, la soldate apparaissant sur ces photos, presque posant, comme pour des photos de vacances, genre « souvenir d ’ Irak – Abu Ghraïb – Mai 2004 ».

Dossier : Femmes dans la bande dessinée

On a toutes lu de la bande dessinée, plus ou moins grand public, plus ou moins adulte. La plupart du temps, nous ne nous sommes sans doute même pas rendues compte de l’étrange absence de femmes comme personnages de BD. Il y a bien Yoko Tsuno, Adèle Blanc-Sec, Minnie, Natacha l’hôtesse de l’air,…mais c’est bien maigre et c’est signé au masculin.

Quelques femmes dans les mangas japonais

by V.S

  • Oniisama E (Très cher frère) par Ikeda Ryoko

Véritable montagne russe d’émotions, cette manga, qui se déroule dans une école pour jeunes filles, frappe surtout par l’intensité des situations, le rendu des émois intérieurs des adolescentes, et les personnalités fortes des trois personnages principaux dont les volontés et les destins dramatiques vont se heurter.

Makeover Television and the Cinderella Myth

The past couple of years have seen a marked increase in what has become known as lifestyle television. A significant strand of lifestyle programming has been the make over format that advocates a transformation of home, garden, manner, clothes and facial/bodily features. Gareth Palmer has pointed out that the simplification of life as merely a question of lifestyle fits perfectly in an enterprise culture which envisages the self as a project. Furthermore, classdisguised as “taste” is very much on the ideological agenda of lifestyle television :

Videospelletjes : is de toekomst vrouwelijk ?

by V.S

In de media duiken af en toe alarmerende kreten op : de wereld van de videospelletjes gaat nog teveel aan meisjes en vrouwen voorbij. Moeten we ons daar zorgen om maken ? De industrie van de videospelletjes ligt er alvast wakker van, als ze die onontgonnen markt zo aan zich ziet voorbijgaan. Maar ook opvoedkundigen stellen zich vragen : zijn meisjes door dit gebrek aan digitale interesse niet bezig een achterstand op te lopen die hen in het latere beroepsleven zuur zal opbreken ?

Bad Weather & Bravery in Kabul

Three years after the fall of the Taliban regime the Afghan people – including Afghan women – voted in the presidential elections. One of the presidential candidates was a woman. The first Afghan who voted was a 19-year old woman. The elections and the symbolic emancipation of Afghan women are important, but for most Afghan women patriarchal oppression and violence is part of everyday life.

Un site internet plus choquant qu’un autre ?

Un informaticien de 25 ans a été licencié, au mois de septembre, pour avoir créé et animé un site Internet, “puteland.com”. Son employeur trouvait que le site était incompatible avec son poste dans le service informatique de l’hôpital universitaire de Genève. Il ne s’agissait ni de pédophilie ni de pornographie, simplement d’un de ces nombreux jeux, plus ou moins réalistes, qui permettent à des internautes de jouer co llectivement à différentes activités, élever un cochon ou gérer une équipe de foot.

La vache

Si je me souviens, c’est arrivé lors d’une soirée de théâtre ordinaire. Au programme, un classique : les Jumeaux Vénitiens de Goldoni. La mise en scène est efficace, malgré un décor brinqueballant, les acteurs parviennent à faire oublier la construction médiocre qui les soutient. Bref, ils jouent comme on dit. Le public est apparemment séduit puisqu’il se contorsionne d’aise devant l’intrigue qui met en scène valets, maîtres, dames et soubrettes, le tout sous la houlette de jumeaux qui n’ont de vénitiens que l’exotisme de leur nom.

Le scum du moment

Scumgrrrls N°18 - Summer 2011

Voilà déjà 9 ans ( !) que nous avons commencé l’aventure des Scum Grrrls. Nous voulions créer le magazine qui nous manquait, celui que nous aurions voulu lire nous-mêmes, un magazine qui aurait un regard différent et résolument féministe. Nous voulions un ancrage en Belgique mais la liberté de parler de questions locales et globales, nous voulions faire rire, mais aussi traiter de sujets plus sérieux, (...) lire la suite de l'edito.

Le sommaire

  • Merci madame, journée de la jupe
    Par Nathalie Trussart
  • Il corpo delle donne
    par Valére Brixhe
  • Elles Tournent
    by Nadine Schmidt
  • Life Puzzle
    by Malin Björk
  • Craftivism
    by Nina Nijsten
  • Espace et femmes, espaces de femmes ?
    par Anne Smolar
  • Take back the night
    by Nina Nijsten
  • Au coin chéri !
    par Séverine Dusollier
  • Feminists living together collectively
    by Sari, Chris, Nina et Dani
  • Félicia
    par Juliette Boutillier
  • Désordre !
    par Virginie Jortay
  • Oude wijn is rechste zakken
    door Evie Embrechts
  • Ces empêcheuses de violer en rond...
    par Séverine Dusollier