> Les numéros > Scumgrrrls N° 7 - Printemps / Spring 2005

2 ou 3 choses qui m’énervent... dans les boîtes homos

by AGV

Une lesbienne c’est méchant, c’est pas beau, ça frappe et ça n’a pas de thune : quelle horreur ! Un gay, c’est gentil, c’est joli, ça baise et ça a du fric : quel bonheur !

C’est ce que j’en déduis du courriel de Rachida, responsable communication du YOU, boîte homo bruxelloise bien connue, qui, le 5 décembre 2004, a refusé le droit d’entrée à 4 filles, un peu trop masculines à son goût. Cette exclusion a donné suite à un long échange de mails entre des personnes qui dénonçaient l’attitude de cette boîte. Quelques extraits des échanges :

1. Phrase entendue à l’entrée de la boîte : « Vous devez comprendre que la boîte ne veut pas de camionneuses. Je fais très attention à ce que la clientèle ait du style. Vous devez être plus féminines si vous voulez rentrer. ».

2. Extrait du premier mail de la responsable communication : « Concernant le refus d’entrée, je m’efforce dans le cadre du Gay Tea Dance de créer une ambiance sympa, sécurisée où la clientèle se sente en sécurité et surtout chez elle. Si certains éléments créent la zizanie au sein de notre établissement, je me vois dans l’obligation de mettre des restrictions concernant ces personnes. Le dimanche précédent, un groupe de filles ont créé la zizanie et ont eu un comportement intolérable vis à vis de notre personnel, ainsi que vis à vis des clients. Cela en est pratiquement venu aux mains. Je n’ai jamais connu pareille situation avec les garçons homosexuels. J’ai donc demandé à mon personnel une plus grande vigilance cette semaine. »

3. En réponse, une intervention parmi d’autres : Si demain des gays un peu efféminés provoquent un clash au YOU, va-ton interdire tous les garçons efféminés ?

4. Extrait du deuxième Mail de la responsable communication du YOU envoyé à toute la mailing list (3 heures et 15 mails plus tard) : "Nous ne pouvons malheureusement pas être présents partout. Pour peu que ces propos aient été tenus, nous tenions à signaler que la personne responsable à l’accueil sera mise au repos à titre de blâme." Va au YOU qui veut, mais pas moi, puisque je suis méchante, vilaine, que je conduis un semi-remorque... et surtout parce que je milite contre les attitudes « sympasexistes ». Il est à préciser également qu’à l’entrée, les 4 femmes ont été insultées et méprisées par une fille qui maintenant est virée par une autre femme, le tout pendant que les gays dansent. J’en mangerais mon scum !

Et ce n’est pas tout ! Suite à l’affaire du YOU, le café politique gay, La Gueulante, organisé par Genres d’à Côté, décide d’organiser une discussion sur le thème « la direction se réserve le droit d’entrée pour toutes et tous ? ». A cette occasion, une dame se revendiquant hétérosexuelle et représentant le cabaret Strong me fait à nouveau bondir. Comme au You, il paraît qu’il y a des ennuis avec les femmes. Comme la majorité de l’assistance est homosexuelle, elle ajoute : « surtout les hétérosexuelles ! Elles sont jalouses, ennuient les garçons et se battent dans les toilettes ». J’ai tenté d’expliquer que ces propos étaient misogynes et d’autant plus regrettables qu’ils étaient prononcés par une femme.

Ensuite, un jeunot dans l’assistance déclare que ce n’est en effet pas agréable d’être dragué par une femme… Je me suis alors souvenue de l’enfant que j’ai été et qui a dû apprendre à circuler dans une rue peuplée d’hommes qui parlent, sifflent ou touchent. Pauvre chouchou qui a découvert dans les boîtes homos que ce n’est pas toujours « gay » d’être dragué ! Heureusement aux gueulantes, on n’entend pas que des bêtises dans ce genre-là mais je reste assez perturbée d’avoir découvert que les femmes sont des bagarreuses - jalouses. Une seule consolation : ça change par rapport à être un paillasson soumis !

EN

A lesbian is nasty, ugly, violent and poor : How horrible ! A Gay is nice, cute, sexy and rich : How wonderful !

NL

Een lesbienne is gemeen, niet mooi, gewelddadig en heeft bovendien geen geld : vreselijk ! Een homo is lief, knap, hij neukt en heeft centen : heerlijk